Des problèmes faits maison

En 2016, on a enregistré aux Etats-Unis 5712 cas de «disparitions et de meurtres de femmes autochtones», dont seuls 116 ont été enregistrés dans une base de données judiciaire. Tous les autres cas n’ont donné lieu à aucune poursuite – par désintérêt, faute de moyens ou en raison de compétences juridictionnelles mal définies.

Le sénateur américain Jon Tester évoque une véritable épidémie de violence à l’égard des femmes natives américaines. Parallèlement à la terrible crise des opioïdes et à l’interminable série de tueries qui endeuillent les écoles, une autre catastrophe humanitaire se joue au cœur des Etats-Unis, bien loin de la frontière avec l’étranger.

Indépendamment des questions de budget, il serait judicieux de déclarer l’état d’urgence national pour faire face à ces crises.

https://edition.cnn.com/2019/01/07/us/native-american-women-missing-montana-trnd/index.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *