La prévention à coup d’arc et de flèches

Mon histoire de l’année 2018 est celle de John Allen Chau. Il s’agit du missionnaire américain qui s’est rendu sur l’une des îles Andaman pour évangéliser la tribu des Sentinelles et les rapprocher de Jésus.

Cela fait probablement 30’000 ans déjà que les Sentinelles vivent coupés du monde extérieur et refusent tout contact avec la civilisation. Ils n’ont en effet pas oublié l’expérience marquante de leurs ancêtres, qui ont été faits esclaves et transportés dans des bateaux négriers.

Les préfets indiens respectent la volonté des habitants de l’île. Même les photographier constitue un délit. Inversement, les autorités indiennes ont renoncé à poursuivre les autochtones après qu’ils ont abattu le missionnaire américain à coup d’arcs et de flèches. Et ce pour une bonne raison:

Tout contact avec le monde extérieur fait courir un danger de mort aux membres de la tribu, car en raison de leur isolement, ils ne développent aucune défense immunitaire contre les maladies. Un simple refroidissement pourrait ainsi anéantir tout le peuple.

En fait, les sentinelles ont la raison de leur côté.

Vous trouverez un article à ce sujet sous:
https://www.nzz.ch/panorama/die-sentinelesen-leben-voellig-isoliert-ld.1439168

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *