La santé n’est pas tout.

«La santé n’est pas tout mais, sans la santé, tout n’est rien.»
Cette maxime semble parfaite pour les discours officiels et les brochures santé.
Ce genre de proverbes est toutefois à prendre avec des pincettes: bien souvent, le lecteur acquiesce, sans réfléchir plus loin – et c’est justement le but recherché. Mais le message est-il réellement celui que l’on pense? A savoir que la santé, certes importante, n’est pas le but ultime dans la vie?

Faisons un petit test. Remplaçons le mot «santé» par le mot «argent»:
«L’argent n’est pas tout mais, sans l’argent, tout n’est rien.»
Cette maxime passe comme une lettre à la poste… Et pourtant, elle sonne creux.
Sous couvert de sagesse, elle n’est en réalité qu’une affirmation insolente et réductrice.
Tout d’abord, elle joue sur la fausse modestie: l’argent, la santé (ou autre) n’est pas tout. Puis vient la sentence: sans l’argent, la santé (ou autre), tout le reste ne vaut rien.

C’est comme si l’attaquant vedette du FC Ossonens commentait son but victorieux du dimanche de la façon suivante: «Je ne suis pas le FC Ossonens. Mais sans moi, le FC Ossonens ne serait rien.» Autant dire qu’un tel joueur resterait sur la touche durant les prochains matches!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *