Un vestige d’un autre temps?

Supprimer les entretiens d’évaluation périodiques?

Les médias lancent le débat avec une régularité de métronome. L’entretien d’évaluation classique, qui comprend l’appréciation des prestations et la fixation des objectifs, fait régulièrement l’objet de critiques. Il est jugé bureaucratique, inefficace et souvent démotivant. Faut-il dès lors supprimer tout simplement cet entretien?

Avant d’éliminer ce que l’on considère comme un vestige d’un autre temps, il serait bon de réfléchir au terme d’entretien. En réalité, il est difficile d’appeler «entretien» la remise d’une évaluation et la notification d’une augmentation de salaire ou d’un bonus. Mais peu importe, ce n’est pas ce point qui doit faire l’objet d’une remise en question, mais plutôt le cadre formel dans lequel supérieurs et collaborateurs communiquent.

Si l’évaluation annuelle d’un questionnaire est la seule forme de communication entre supérieurs et collaborateurs, c’est que quelque chose ne va pas. Dans ce cas, la solution n’est sûrement pas de supprimer cet entretien, au contraire: il faut davantage de discussions et surtout des discussions spontanées et libres. On n’a pas encore suffisamment pris conscience de la valeur des échanges informels à la cafétéria ou lors d’une sortie d’entreprise.

Une occasion d’échanger librement avec d’autres, voilà ce que propose le Congrès national pour la gestion de la santé en entreprise. Cette année, il aura pour thème: «La GSE: qu’est-ce que ça apporte? – Les bonnes activités pour atteindre le succès souhaité».

Outre des exposés et des ateliers passionnants, nous proposons cette année le nouveau format «Ask-the-Experts», à l’occasion duquel dix spécialistes répondront à vos questions pour des interventions efficaces.

Congrès national pour la gestion de la santé en entreprise 2018
22 août 2018, Université de Zurich Centre
www.congres-gse.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *