Conférence nationale
sur la promotion de la santé 2017

ThèmeLa promotion de la santé, ça marche!
ProgrammeProgramme Conférence nationale sur la promotion de la santé 2017
Date   Jeudi 19 janvier 2017                                                     
LieuAula des Jeunes-Rives, Neuchâtel
InscriptionInscription en ligne
Cantons partenairesNeuchâtel et Jura

     

La promotion de la santé, ça marche!

Choisir un tel titre pour la Conférence nationale pourrait paraître présomptueux, dans la mesure où il est difficile de déterminer avec précision l’efficacité des interventions dans le domaine de la promotion de la santé. Leur mise en oeuvre dans un environnement organisationnel et social complexe et les nombreux acteurs impliqués rendent difficile l’établissement clair des liens de cause à effet. De plus, les décideurs attendent des preuves rapides, alors que bien souvent les interventions ne produisent des effets qu’à moyen ou long terme.

Malgré tout, l’évaluation des mesures de promotion de la santé n’en reste pas moins une nécessité afin notamment de connaître leur progrès, leur efficacité et d’assurer leur qualité. Promotion Santé Suisse le sait bien, l’évaluation faisant partie du mandat qui lui est confié dans l’article 19 LAMal. Il existe de nombreuses façons d’évaluer des mesures. Il s’agit tout d’abord de déterminer ce qui doit être évalué (le processus, les prestations ou les effets?). Ensuite de préciser dans quel but l’évaluation est conduite (formation, direction ou légitimation?). Et finalement de définir qui en sont les principaux bénéficiaires (les décideurs, les praticiens,ou les groupes cibles?).

Plusieurs questions liées à l’efficacité de la promotion de la santé seront traitées durant la conférence. D’une part, quelles sont les mesures qui sont les plus efficaces et quels sont les facteurs qui garantissent le succès des interventions. D’autre part, quelles sont les différentes méthodes d’évaluation utilisées à l’heure actuelle et quelles sont les pratiques novatrices en la matière. La question cruciale de la communication des résultats des évaluationssera également abordée ainsi que le défi de leur transfert dans les décisions politiques.

Cette année, la conférence est à nouveau composée de séances plénières, de sous-plénières et d’ateliers participatifs qui permettent de composer un programme à la carte. Une large palette d’interventions sera présentée par des spécialistes de différents domaines tels que l’alimentation et l’activité physique, la santé psychique ou encore les dépendances. Plusieurs ateliers réuniront les responsables de projets avec les personnes qui ont effectué leur évaluation, afin d’échanger les points de vue sur les leçons apprises et les défis rencontrés. Comme en 2015, la cérémoniede remise du Prix Compétences en santé aura lieu dans le cadre de la Conférence nationale.

Animation de la conférence

  • Nolvenn Gambin, Service de la santé publique, République et Canton du Jura
  • Lysiane Ummel Mariani, Service de la santé publique, République et Canton de Neuchâtel
  • Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse
09.00     Accueil et enregistrement des participant-e-s
09.30

Allocution de bienvenue (d)

Heidi Hanselmann, conseillère d’Etat, directrice du Département de la santé du Canton de St-Gall, présidente du Conseil de Fondation de Promotion Santé Suisse

Jacques Gerber, ministre de l’économie et de la santé, République et Canton du Jura

10.00

Séance plénière I

Where next for Health Promotion? The «new public health» as it enters its fourth decade (e)
Abstract
Gauden Galea, Dr, Director, Noncommunicable Diseases and Promoting Health through the Life-course, WHO/Europe

Pour des évaluations de qualité… Le mandant doit aussi s’engager! (f)
Abstract
Emmanuel Sangra, président, SEVAL, Berne

11.00Pause et changement de salle
11.30Sous-plénières et ateliers partie I
12.45Repas de midi
14.15Sous-plénières et ateliers partie II
15.30Pause et changement de salle
16.00

Séance plénière II

Remise du Prix Compétences en santé
Alliance Compétences en Santé

Promotion de la santé: preuve scientifique et acceptation politique (d)
Abstract
Thomas Gerlinger, Prof. Dr Dr, Université de Bielefeld

Table ronde
De l’impact à la politique: solutions pour améliorer le transfert (d/f)

16.50Discours de clôture (f)
Laurent Kurth, conseiller d’Etat, chef du Département des finances et de la santé, République et Canton de Neuchâtel
17.00Fin de la conférence
Apéritif

Partie I de 11h30 à 12h45

Sous-plénière I – Impact de la promotion de la santé

Quelle est l’efficacité des programmes suisses de promotion et de prévention de la santé? Une estimation (d)
Abstract
Manuela Oetterli, responsable du secteur Santé, INTERFACE Politikstudien Forschung Beratung, Lucerne

DO-HEALTH – comment vieillir en meilleure santé? (d)
Abstract
Heike A. Bischoff-Ferrari, Prof. Dr Dr méd., directrice de clinique et chaire de gériatrie et de gérontologie, Hôpital universitaire de Zurich

Promotion de la santé psychique: efficacité, pertinence pratique et utilité (d)
Abstract
Bernd Roehrle, Prof., Reutlingen-Sickenhausen

Sous-plénière II – Evaluation des impacts

Les preuves d’efficacité en matière de promotion de la santé et de prévention sont-elles vraiment possibles? (d)
Abstract
Günter Ackermann, Dr, responsable de projet Gestion des impacts, Promotion Santé Suisse, Berne

Possibilités et limites de la mesure des impacts (d)
Abstract
Alexandra Caspari, Prof. Dr, professeur de recherche évaluative, méthodes de la recherche empirique en études sociales et en statistiques, Frankfurt University of Applied Sciences, Francfort-sur-le-Main

Acquérir des preuves empiriques pour la plausibilité des liens de cause à effet (d)
Abstract
Wolfgang Beywl, Prof. Dr, directeur de la chaire de gestion de la formation ainsi que du développement scolaire et du personnel, Haute école pédagogique de la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord- Ouest, Windisch

Partie II de 14h15 à 15h30

Sous-plénière III – Résultat de la communication

Use of evaluation findings: types and influences (e)
Abstract
Glenn O’Neil, Dr., Founder, Owl RE, Geneva

Effectively Communicating Health Promotion Program Results using New Media (e)
Abstract
Susanne Suggs, Prof. Dr. L., PhD, MS, CHES, Associate Professor of Social Marketing, Institute for Public Communication, Università della Svizzera italiana, Lugano

Transfert et communication des connaissances entre recherche, politique et grand public (d)
Abstract
Irene Abderhalden, directrice, Addiction Suisse, Lausanne

Sous-plénière IV – Evaluation des impacts et politiques publiques

L’efficacité des évaluations d’impact sur la santé: enseignements de la pratique en Suisse et ailleurs (f)
Abstract
Jean Simos, Dr, Institut de Santé Globale, responsable GRES, Université de Genève

L’influence des évaluations des impacts sur la politique (d)
Abstract
Kathrin Frey, Dr, Institut des sciences politiques de l’Université de Zurich

L’évaluation économique des programmes de promotion de la santé: un exercice délicat mais utile (f))
Abstract
Claude Jeanrenaud, Professeur honoraire, Université de Neuchâtel

Partie I de 11h30 à 12h45

  • No 1 (f) Développer une formation des médecins en ciblant acceptabilité et efficacité? L’exemple de PAPRICA
    Abstract
    Raphaël Bize, Dr méd., MPH, médecin associé, Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP), Lausanne
  • No 2 (f) Evaluation de la prestation «Lieux d’accueil enfants (0–5 ans) – parents, de type Maison Verte»
    Abstract
    Caroline Alvarez, responsable de programmes, Unité de pilotage de la prévention, Service de protection de la jeunesse, Canton de Vaud
    Tanja Guggenbühl, collaboratrice scientifique, Bureau BASS, Berne
  • Nr. 3 (d) Praxisbeispiel: «Sicher durch den Alltag» – Sturzprävention, die wirkt
    Abstract
    Valérie Krafft, Geschäftsleiterin, Rheumaliga Schweiz, Zürich
    Barbara Zindel, Leiterin Projekte Prävention, Rheumaliga Schweiz, Zürich
  • Nr. 4 (d) Grenzen und Herausforderungen bei der Evaluation evidenzbasierter Programme
    Abstract
    Sandra Kuntsche, Dr., Projektleiterin, Sucht Schweiz, Lausanne
  • No 5 (f) De l’évaluation à l’évolution de projet. Comment dépasser la seule validation
    Abstract
    Aline Schoch Prince, thérapeute en psychomotricité CDIP, coordinatrice du projet «Youp’là bouge à l’école!», HEP-BEJUNE, La Chaux-de-Fonds
    Anaëlle Boichat, maître en activités physiques adaptées, chargée de l’évaluation du projet «Youp’là bouge à l’école!», CHUV, Lausanne
  • Nr. 6 (d) Einsatz und Nutzen von Wirkungsmodellen: Erfahrungen aus der Praxis
    Abstract
    Lisa Guggenbühl, Leiterin Wirkungsmanagement, Gesundheitsförderung Schweiz, Bern
    Denise Rudin, Abteilungsleiterin, Gesundheitsamt Graubünden, Chur
  • Nr. 7 (d) Wie werden Evaluationsprojekte erfolgreich? Ihre Bedingungen kennen, diskutieren und berücksichtigen
    Abstract
    Lars Balzer, Dr., Leiter Fachstelle Evaluation, Eidgenössisches Hochschulinstitut für Berufsbildung, Zollikofen
  • No 8 (f) Evaluation du Plan cantonal fribourgeois de promotion de la santé et de prévention
    Abstract
    Emilie Flamand-Lew, évaluatrice, evaluanda, Genève
    Fabienne Plancherel, déléguée à la prévention et à la promotion de la santé, Service de la santé publique, Canton de Fribourg

Partie II de 14h15 à 15h30

  • No 9 (d) Eltern und Schule stärken Kinder ESSKI: Bringt ein Mehrebenenprojekt mehr Wirkung?
    Abstract
    Holger Schmid, Prof. Dr., Leiter Institut Soziale Arbeit und Gesundheit ISAGE, Fachhochschule Nordwestschweiz, Olten
  • Nr. 10 (d) Vernetzung wirkt: Erfolgsfaktoren und Herausforderungen auf nationaler und regionaler Ebene
    Abstract
    Annette Hitz, MSc, Projektleiterin, Netzwerk Psychische Gesundheit Schweiz, Bern
    Heidi Liechti, lic. phil. MPH, Vorstandsmitglied, Ostschweizer Forum für Psychische Gesundheit, Herisau
  • No 11 (f) SNUKR, une start up au service de la promotion de la santé
    Abstract
    Chloé Saas, Fondation O2 et Kinitic sa, Delémont
  • Nr. 12 (d) Befragungen und Interventionen via Handy und Internet am Beispiel des MobileCoach Alcohol
    Abstract
    Severin Haug, PD Dr. Dr. Dipl.-Psych., Forschungsleiter, Schweizer Institut für Sucht- und Gesundheitsforschung, Zürich
    Tobias Kowatsch, Dr., Forschungsleiter, Center for Digital Health Interventions, ETH Zürich und Universität St. Gallen
  • Nr. 13 (d) Herausforderungen und Methoden von Evaluationen im föderalistischen Kontext: Erfahrungen aus einer Mehrebenen-Evaluation
    Abstract
    Fritz Sager, Prof., Universität Bern, Kompetenzzentrum für Public Management
    Céline Mavrot, lic. rer. pol., Universität Bern, Kompetenzzentrum für Public Management
  • No 14 (f) «Bien dans sa tête, bien dans sa peau», un projet québécois adapté à la Suisse romande
    Abstract
    Stéphanie Mertenat Eicher, cheffe de projet, adjointe de direction, Fondation O2, Delémont
    Catherine Moulin Roh, responsable Centre Alimentation et Mouvement, Sion
  • Nr. 15 (d) Gesundes Umfeld – Bessere Startchancen für Kinder aus sozial benachteiligten Familien
    Abstract
    Anke Moors, Co-Geschäftsleitung, a:primo, Winterthur
    Gabriela Widmer, Assistenz der Geschäftsleitung, a:primo, Winterthur
  • Nr. 16 (d) Analyseinstrument «Erfolgsfaktoren kantonaler Alkoholpolitik »
    Abstract
    Birgit Laubereau, Dr. med., Projektleiterin, INTERFACE Politikstudien Forschung Beratung, Luzern
    Petra Baeriswyl, Co-Leiterin Sektion Alkohol, Bundesamt für Gesundheit, Bern

De l’impact à la politique: solutions pour améliorer le transfert? (d/f)

Animation : Anne Baecher, RTS la 1ère

  • Thomas Gerlinger, Prof. Dr Dr, Université de Bielefeld
  • Maja Ingold, conseillère nationale PEV/ZH et membre de la commission pour la sécurité sociale et la santé
  • Laurent Kurth, conseiller d’Etat, chef du Département des finances et de la santé, République et Canton de Neuchâtel
  • Thomas Mattig, Prof. Dr, directeur, Promotion Santé Suisse, Berne